Jean-Pierre Minella

- Loin du bruit -

Lumière

Gratter, creuser, pour faire surgir la lumière, la guider à la surface et là, lui organiser des canaux de circulation, un labyrinthe coloré que, de toutes façons, elle déborde pour irradier jusqu'aux limites.

Parfois elle trace à la surface la silhouette d'une histoire qui lui vole un peu la vedette.

Parfois elle brûle et burine la matière qu'elle traverse.

Parfois, courant incandescente dans les fils qui s'entrecroisent, elle emprunte à peine docile les canaux préparés.

Elle éclate en pavés de couleurs qu'elle disperse sur la toile, insaisissable, et laisse derrière elle ses formes improvisées

Toujours présente derrière les couches grasses, elle jaillit en cratères de couleurs.

Passe et repasse, assagie, dans des tissus diaphanes.

Et partout la même intensité.

Anne-Marie Meyer